Quelles sont les nouveautés apportées par l'Atelier Des Hommes ?

Hidden Content

Recevez tous les jours le meilleur de L'Atelier Des Hommes dans votre boite mail !

Les cinéphiles ou du moins ceux qui s’intéressent un minimum aux films qui ont marqués les 40 dernières années connaissent Stanley Kubrick. Ils connaissent aussi surement une de ses (nombreuses) oeuvres principales : « Shining« .

Le scénario de base est plutôt simple :

« Jack Torrance (Jack Nicholson), un ancien professeur et écrivain dépressif, s’installe avec sa femme Wendy et son fils Dany dans un immense hôtel perdu dans les montagnes dont il assurera le gardiennage pendant l’hiver, tout en tentant d’écrire son roman. La solitude et l’isolement dévorent peu à peu l’esprit de Jack et le poussent à des comportements étranges et violents – à moins que ce ne soient les fantômes de l’hôtel et le mal tapi dans ses profondeurs qui le hantent… » (source : les inrocks).shining_02

Un film que beaucoup de spécialistes s’accordent à qualifier de « chef d’oeuvre« . Très spéciale, très inconfortable, « The Shining » montre tout le talent et les « spécificités cérébrales » de Stanley Kubrick.

Nous le savions, ce dernier s’est beaucoup inspiré du roman de Stephen King pour créer « The Shining ». Il a cependant modifié certaines choses afin de le rendre plus accessible, encore plus déluré, plus dérangeant même.shining_03

Dans le premier scénario, Jack Torrance parait plus chétif, plus excusable. Stephen King propose même certaines « excuses » aux problèmes psychologiques que rencontre le personnage principal joué par Jack Nicholson. Attention, il ne va toutefois pas jusqu’à le rendre attachant, il explique seulement le processus, lorsque Kubrick nous le sert sur brut de décoffrage.

Interviewé par John Hofsess pour « The Soho News« , le cinéaste apporte d’ailleurs certaines précisions sur le processus d’adaptation :

Avec Shining, la difficulté a d’abord été d’extraire l’essentiel de l’intrigue et de réinventer les parties faibles de l’histoire. Les personnages avaient besoin d’être développés de manière différente par rapport au roman. On a beaucoup parlé des scènes qui devaient apparaître ou non dans le film. Cette liste de scènes a été beaucoup modifiée avant d’arriver à un résultat concluant, et de commencer l’écriture à proprement parler. De même, avant le tournage, de nombreuses versions du scénario se sont succédées”.shining_01

Modification donc sur les personnages en eux mêmes, sur leur problèmes individuels mais aussi et surtout des modifications concernant les scènes du films. Et c’est le choix de ces scènes qui fait tout le travail de Kubrick.

Le site Cinephilia & Beyond a mis la main sur une première version du scénario de Shining. Ce document renferme plusieurs idées de scènes que le réalisateur aura finalement abandonné, soit lors du tournage, soit plus tard, au montage :

– Comme dans le roman, un flash-back devait revenir sur un épisode lors duquel Jack Torrance, pris d’une crise de colère, brise par accident le bras de son fils.

– Une scène située dans les archives de l’hôtel devait évoquer son histoire sanglante (dans le livre, Jack Torrance s’y enferme de nombreuses heures).

– Dick Hallorann (qui lui aussi à le « Shining ») devait être possédé par l’hôtel et tenter de tuer Danny (idée originale de Kubrick)

– Danny trouve dans un sac de sable des chaussures pleines de sang, appartenant aux deux terrifiantes jumelles du précédent gardien, tuées par leur père.

– Une fin alternative, tournée mais détruite depuis, devait avoir lieu dans une chambre d’hôpital.

Quelques modifications donc qui n’ont d’ailleurs pas beaucoup plu à Stephen King qui « l’a aimé en tant que spectateur mais pas en tant qu’adaptation » et le trouve trop éloigné de la réalité du message amené par le premier scénario.

 

Recevez tous les jours le meilleur de L'Atelier Des Hommes dans votre boite mail !