Accueil Actu À la découverte de la Triumph Rocket 3 2020

À la découverte de la Triumph Rocket 3 2020

de adh-admin

Messieurs, votre web-magazine préféré L’Atelier Des Hommes est de retour pour un nouvel article moto. Aujourd’hui, présentation d’une très très grosse moto. Triumph, le constructeur anglais de motos, nous a présenté, il y a peu de temps, sa nouvelle bête. Nous prévenons, avant tout, que ce n’est ni une moto tranquille, ni une moto légère. Arrêtons de vous faire attendre, et c’est parti pour la présentation de la Triumph Rocket 3 de 2020.

À la découverte de la Triumph Rocket 3 2020

Un design « So Vintage »

Quelle sculpture mécanique ! S’il est vrai que le regard est d’emblée attiré vers les collecteurs hydroformés qui sortent de la cathédrale à trois cylindres qui semble porter l’ensemble de la moto, on est tout de même rapidement attiré par les autres éléments qui la composent. Les silencieux courts répartis autour de l’énorme pneu arrière (deux à droite et un à gauche) sont harmonieux.

La roue arrière semble flotter côté droit grâce à la transmission par arbre à cardan située côté gauche. La boucle arrière courte à souhait est diablement sportive et que dire des deux phares ronds full leds, comme le reste de l’éclairage ! Si seulement cela pouvait annoncer un retour des phares ronds sur la Speed…

Bref, le design et le niveau de finition de la Rocket 3 sont à l’image de ce qui se pratique depuis maintenant de nombreuses années chez Triumph, incontestablement premium.

Triumph Rocket 3

Une moto très confortable et polyvalente 

Que ce soit sur la version R ou sur la GT, on est bien installé sur la Rocket. Les avant-bras ne subissent pas. Sur la GT, le guidon est plus rapproché du corps et la selle plus creusée.

Ajoutez à cela, une position « feet forward », et vous obtenez une véritable moto touring. D’autant que l’amortissement, de très bonne facture et entièrement réglable, offre une souplesse qui incite à de longues balades. Un peu moins à l’arsouille.

C’est vrai que sur la R, avec la selle plus haute et le guidon plus en avant, on pèse plus sur la fourche, cela donne l’impression que la suspension arrière est plus raide et on peut être plus incité à attaquer.

En termes de conduite, malgré son imposante carrure et son poids monstrueux de 317 kg tout plein fait, la Triumph Rocket 3 reste une moto polyvalente.

En ville, elle reste suffisamment souple en 4ème, cependant, le gabarit et le rayon de braquage ne vous permettront pas de pouvoir faire comme vos camarades en Street Speed.

Sur route, nous avons vraiment un confort optimal et la 2 500 cm3 vous permettra de faire quelques accélérations. Oubliez les poses de genoux et les virages dans l’angle des pneus, car cette moto vous rappellera très vite à l’ordre.

Sur autoroute, nous savons qu’il est peu confortable de faire des heures et des heures de route à moto, mais le confort de conduite de la Triumph vous permet de savourer le trajet.

Triumph Rocket 3

Un moteur unique et des équipements de dernière technologie

S’il y a bien une chose qui fait de la Rocket 3 une moto à part, c’est bien son moteur. Son 3 cylindres de 2 439 cm3, qui développe 167 ch à 6.000 tr.mn, et un incroyable 221 Nm de couple à 2.500 tr.mn, est unique sur le marché. Pour éviter les gros claquements lors des passages de rapports, la boîte fait, entre autres, appel à de l’hélicoïdal pour les 5 derniers rapports, alors que le premier rapport est droit pour encaisser le couple.

Résultat, sans assistance, c’est le burn assuré à chaque feu rouge, mais par la suite, les passages de rapports supérieurs s’effectuent sans déplacement de vertèbres. Il fallait bien ça. En termes d’équipements et d’assistance à la conduite, Triumph nous offre le must du must.

Un écran TFT, des assistances en tout genre, différents modes de conduite, traction control et ABS en courbe, connectivité renforcée (téléphone, GPS ,…), cruise control, poignées chauffantes, prises USB, rien ne manque. 

La douloureuse  

Ne croyez pas que cette moto est abordable comme une MT-07 ou une FTR 1200. Pour la version R, le prix est de 22 400 € … Autant dire que ça fait mal, mais n’oublions pas que l’exclusivité a un prix. 

L’avis de L’Atelier 

Nous apprécions beaucoup la Triumph Rocket 3. Elle a un look ravageur, un moteur que seul le constructeur anglais peut faire, et surtout, la classe. Cette moto saura satisfaire n’importe quel motard. Elle regroupe tout ce qu’un biker peut espérer.

La Face caché de L’Atelier – Groupe de discussion privé 

Articles associés